Sélectionner une page

Dans cet article je vous propose 6 façons de se préparer à un évènement stressant, comme une prise de parole en public, un examen, etc. Je vous propose de faire de vous même votre meilleur atout.

J’écris aussi cet article pour mémo 😉

Challenge accepted ! En janvier 2019, je me suis exposé à un exercice des plus stressant, prendre la parole en publique, ou plutôt : devant une camera. J’étais libre et j’ai accepté de le faire, avec 6 semaines pour me préparer. À ce moment là je n’étais pas prêt du tout mais je voyais là une formidable chance de sortir de ma zone de confort et de prendre du galon !

J’ai donc réalisé ma première interview, voici le résultat :

Vos retours sont bienvenus ! 😁

À propos de l’interview

C’est l’interview de Ramïn Farhangi, un homme que je connais pour son parcours et son engagement. C’est un intellectuel qui questionne le modèle d’éducation standardisé et propose des alternatives en terme d’éducation voire : pas d’éducation du tout. Il a cofondé l’École Dynamique de Paris, inspiré du modèle américain Sudbury Valley School, l’une des premières écoles démocratiques en France. Il a aussi cofondé le Village de Pourgues : un village démocratique.
Ramïn est aussi auteur du TEDx (+ 350 000 vues sur youtube) « Pourquoi j’ai créé une école ou les enfants font ce qu’ils veulent » et a écrit un livre du même titre, publié aux éditions Actes Sud.

Mon problème : l’angoisse

Soyons clair, au moment où j’accepte, je suis très mal à l’aise pour parler en public ou parler devant une camera : cette idée me stress énormément.

Voyons donc comment je me suis préparé à ma prise de parole devant une caméra. J’identifie ici 10 causes du stress et les solutions que j’ai trouvé pour y palier.

1) L’origine du stress? D’ou vient il?

« Je suis nul », « je m’exprime mal », « je perds mes moyens en public », « les gens vont se moquer de moi »…
Autant de prophéties auto-réalisatrices, que l’on peut se répéter et que l’on perçoit comme la vérité, bien que ça ne repose sur rien d’objectif.

Mindset : Notre histoire personnelle et nos croyances

Quels sont vos vieux démons?

Personne ne vient au monde avec ces idées. Enfants, on ne se posaient pas de questions, alors d’ou viennent ces croyances? Posez vous la question. Chaque parcours est différent.

Scanner son parcours personnel

Pour moi, l’origine de ces croyances remonte à l’école ou, entre autre, j’ai du faire des « exposés », des « des oraux ».

C’est à dire que j’ai été contraint,

  • De parler d’un sujet que :
    • je n’avais pas choisi ;
    • je n’aimais pas ;
    • je n’ai peu ou pas étudié (je préférais étudier mon nollie 3-6 flip en skateboard) ;
  • À huis clos dans une salle de classe
  • Pour une majorité d’élèves tout aussi contraints :
    • d’être là enfermés ;
    • de se taire et de m’écouter;
  • Des élèves
    • potentiellement moqueurs ;
    • soumis au même exercice et qui sont également mes concurrents puisque nous seront notés et rankés.
  • Et un professeur

Pourquoi j’ai été contraint de parler en public?

Pour mon bien? pour mon épanouissement? mon développement personnel?

L’origine de mes propres démons

ou bien pour être juger? du moins pour que :

  • un système scolaire, qui sait mieux que moi ce qui est bon pour moi ;
  • représenté par un professeur, « une autorité suprême, autonome et incontestable »

juge de ma connaissance d’un sujet et de ma capacité à m’exprimer à l’oral.

Pour ensuite me ranker (me donner un rang sur le nombre d’élèves concurrents) et aider le système scolaire à m’orienter vers une place où il me jugera utile en société, in fine pour produire et servir une organisation plus grande, une entreprise, une nation ou le système économique globalisé.

Tout ça pour mon bien, car sinon : « Tu finiras SDF »* me promettait on.

Bravo à toute l’équipe !

Vous comprenez peut être pourquoi le sujet de l’éducation et de ses alternatives m’intéresse, j’ai vécu l’école comme un viol, une amputation de ma vie et une entrave à mon développement personnel, physique et cérébral.

De fait le résultat de l’exposé était mauvais. L’expérience sociale traumatisante. Et j’y ai laissé ma confiance en moi et en la société pour un bon moment.

Une dépression plus tard, quelques années de développement personnel et l’envie de m’engager me font donc remettre le couvert avec cette interview. Oui je souhaite m’engager pour changer le monde et la société (#bisounours ), du moins ouvrir et proposer de la diversité dans notre modèle de société mono-culturelle, pour diffuser et proposer des alternatives.

*Devenir SDF : J’y ai vraiment cru et par peur de finir clochard, je suis resté dans le système scolaire jusqu’à 23 ans.

Et mes profs avait raison, cela fait 6 ans que je suis sans domicile fixe, je travaille en ligne et je vagabonde à plein temps.

selfie manu daveau dans l'himalaya
Ma vie de SDF. Selfie au moment ou j’écris ces lignes, à Dharamshala, Himalaya, Inde.
Les derniers enseignements que j’ai reçu sont ceux du Dalaï Lama.

Voir la vidéo youtube sur les enseignements du Dalaï Lama, avec Laura.

Observer ses vieux démons permet de les confronter à la situation actuelle :

Sont ils encore valables aujourd’hui ? Peut on avoir un nouveau point de vu?

Pour ma part : ces démons ne sont plus valable.

Et ça enlève une grosse partie du stress, explication :

  • ce n’est pas moi qui devrait m’exprimer mais la personne que j’interview
  • je parlerai seulement 5% du temps ,
  • sur un sujet qui me passionne ,
  • un sujet que j’ai étudié volontairement ,
  • ce contenu ne sera vu que par des gens volontaires qui cliqueront et prendront de leur temps pour visionner la vidéo autant qu’ils le souhaitent, libre de zapper ,
  • personne ne jugera définitivement, mieux, le débat sera ouvert.
  • le contenu est public.
  • et je l’espère ce contenu aidera des gens dans leurs recherches, questionnements et développement personnel.
  • l’exercice est in fine utile et restera en ligne, disponible.

J’ai développé ici le cas de l’école car nous somme nombreux à y être allé et il peut vous parler.

Au delà de l’origine voyons les autres facteurs de stress et leur solutions.

2) FFMF : prendre conscience de nos Forces, Faiblesses, Moteurs, Freins

Plus connu sous l’acronyme SWOT : Strenghts / Weaknesses / Opportunity / Menaces

Faites vous un petit bilan de compétences et tâchez d’évaluer objectivement vos FFMF dans un tableau, notez :

  1. Là ou vous savez être bons et confiant : vous voilà déjà rassuré
  2. Vos faiblesses et lacunes : ce qui pourraient être amélioré
  3. Vos motivations et opportunités : quels bénéfices tirerez vous de l’exercice? Une belle rencontre, un bon moment, une nouvelle expérience, de nouvelles compétences, du réseau, une nouvelle page à votre portfolio…
  4. Identifier les freins à la sérénité et l’efficacité

Se délester : supprimer les freins !

Les freins à la sérénité peuvent être de mauvaises habitudes, des comportements, des croyances, je conseille de repérer ce que l’on fait de façon automatique ou addictive.

Et de supprimer tout ce qui a trait à l’addiction :

Si possible définitivement, sinon au moins pour la période de préparation.

  • Scrolling infini sur les réseaux
  • Alcool, je ne bois pas une goutte d’alcool pendant 3 semaines avant
  • Clope, weed
  • Porno
  • Les écrans
  • Café
  • Sucre
  • Gluten (personnellement ça m’englue le corps et la tête et je me réveille « ensuqué » : comme avec une petite gueule de bois)
  • La nourriture industrielle en général

Personnellement ces simples renoncements me permettent déjà d’être beaucoup mieux dans mon corps et disponible mentalement.

Attention : il ne s’agit pas non plus de chambouler totalement nos habitudes et de se lancer dans le Miracle Morning en se levant tout d’un coups à 5h30, ou en bouleversant toute notre alimentation : ça pourrait avoir l’effet inverse et causer plus de stress, de fatigue, de perte de repères.

Ces freins levés vous avez déjà plus d’énergie et êtes déjà bien plus disponible.

3) Priorité aux priorités : Êtes vous vraiment disponible?

Se préparer à un exercice sortant de l’ordinaire demande des ressources et notamment du temps.

Ne vous rajoutez pas un énième challenge dans votre emploi du temps déjà surcharger.

Je vous propose de faire un Scan de l’ensemble de vos dossiers sur le feu, oui, faites une liste, puis :

  • Boucler immédiatement ceux qui prennent moins de 2 minutes
  • Supprimer ceux qui ne servent à rien
  • Déléguer ceux que vous pouvez
  • Prioriser. Mettez un ordre de priorité sur tout le reste, je vous recommande la matrice de Eisenhower pour vous aider.

Là vous avez déjà les idées beaucoup plus claires et vous vous sentez naturellement plus disponible.

Faite de ce challenge votre priorité absolu, le reste passe après.

Communiquez avec votre entourage

Expliquer la situation à vos proches et collègues, associés, enfants, parents… informez les de la situation et demandez leur l’espace temps nécessaire.

4) Faiblesses et lacunes : le gap entre la situation actuelle et le résultat souhaité

Vous voilà disponible en maintenant :

Est-ce réalisable?

Viser grand c’est bien mais à très court terme c’est stressant

J’en profite pour placer cette punchline dont l’auteur m’échappe, ça pourrait être Tony Robbins :

« Beaucoup de gens surestiment ce qu’ils peuvent faire en 1 an et sous-estiment ce qu’ils peuvent faire en 20 ou 30 ans »

Tony Robbins

Sortez de votre zone de confort mais pas trop loin quand même : n’y jouez pas votre santé.

Fixez vous un objectif grand ET accessible grâce au temps que vous avez pour vous préparer.

Je propose ici de réduire le gap, en comblant nos lacunes, pour moi c’est passé par un passage à niveau : j’ai identifié ce qui me faisait défaut et je me suis formé au mieux avec le temps disponible.

Identifiez vos lacunes et trouvez un moyen de les atténuer, voir de les supprimer.

Comment faire une bonne interview ?

Je suis un imposteur et c’est stressant !

Je ne suis pas journaliste, je n’ai jamais interviewé personne, j’arrive avec zéro crédit sinon celui qu’on veux bien me donner, c’est un hold up !

Enfin ça c’est encore une croyance personnel, ce n’est pas parce que l’état français ne m’a pas donné son aval pour « être journaliste » que je peux pas prendre un micro et une camera et interrogé quelqu’un et diffuser le résultat. Les auditeurs exerceront leur esprit critique et évalueront eux même l’utilité des informations, pour eux même.

Merci Youtube, merci internet.

Le stress peut aussi être due à un trop grand écart entre :

  • le résultat que je veux produire
  • mes compétences au moment ou j’accepte le challenge

Le gap est grand entre :

  • produire une superbe interview qui va faire rayonner la parole d’un homme engagé pour un monde meilleur (il s’agit de viser haut),
  • et le fait que je n’ai jamais fait d’interview, que je parle mal français, que je suis mal à l’aise en public ou devant une camera et encore plus face à une personne publique qui m’impressionne.

En somme je suis un imposteur. Mais je suis un challenger.

Une des raisons pour lesquelles l’école est obsolète c’est que les savoirs qu’elle détient sont rendus opensource par des personnes passionnées et passionnantes et dans des formats neuro-ergomiques : c’est à dire plus facile à assimiler que durant des heures enfermés dans une classe.

Même à l’époque certains profs nous passaient des vidéos de Il était une fois la vie et de  Fred et Jamy de C’est pas Sorcier : le phénomène c’est largement accentué avec Youtube, les Moocs, les Blogs, etc.

Se mettre à niveau pour réduire le gap.

Formation « Comment faire une bonne interview »

J’ai suivi cette formation proposée par la plateforme de formation en ligne Elephorm, exactement ce dont j’avais besoin. Je vous la recommande.
J’ai suivi énormément de youtubeurs vidéos, comme :

Formation matériel

J’ai fait des tests et retests de différents micros, différentes configurations, cameras etc. Avec Analyse des différents tests ensuite. Merci Laura pour la patience, je sais, tu n’en pouvais plus.
Simon Oriot, ingénieur du son, m’a aidé pour prendre en main l’enregistreur H4N. Merci bro !

Apprendre à respirer

J’ai aussi fait une formation pour apprendre à respirer sur la plateforme skillshare, je l’ai fait gratuitement grâce à la période d’essai.

Formation : Breathing for Podcasting, Speaking, Voice Power

J’ai aussi suivi plusieurs formations de Antoine BM. Que je recommande pour se lancer dans la production de contenus sur internet.

Lecture

L’art subtil de s’en foutre : Un guide à contre-courant pour être soi-même de Mark Manson

Pourquoi j’ai créé une école ou les enfants font ce qu’ils veulent de Ramïn Farhangi : c’est l’interviewé et il s’agit bien sûr de connaitre le sujet.

(Après l’enregistrement de l’interview je me formerai aussi au montage vidéo, au mixage du son et à comment faire un bon format pour youtube. Mais ça c’est plus tard)

La formation ultime sera bien entendu sur le terrain le jour J : Le jour de l’interview.

5) Les causes physiologiques du stress

Une mauvaise hygiène de vie peut être source de stress, mais aussi la saison, le manque d’air ou de lumière.

Commencez par vous aérer, et si nous sommes en hiver : prenez le soleil dès qu’il se présente.

Nourrir son corps, être complet alimentairement

Ensuite je cherche à satisfaire mes besoins physiologiques, en m’hydratant, en mangeant correctement, plutôt des légumes et autre cuisine saine biologique souvent végétarienne, cuisinée par moi même, Laura ou Isabelle de Green Addict, ma cantine bio vegan sans gluten de Nantes (rue Léon Blum).

En plus de bien manger je prends :

Des compléments alimentaires antistress : protéine végan, spiruline et Omega-3

Des compléments alimentaires :

  • Oméga 3 : sous forme d’huile de poisson, sur moi c’est radical, depuis des années ça fait que je me sens bien, dès que j’arrête j’angoisse plus facilement
  • protéines végan bio : à base de légumineuses en poudre
  • spiruline en poudre : le matin je me fait un verre de spiruline + protéines
  • magnésium
  • fleurs de Bach : des petites gouttes d’hydrolat de fleur qui ont un impact sur les émotions notamment, je prend du « Rescue Sérénité »
Les Fleurs de Bach

Du sport

Je vais à la salle de sport (Aquaform) à Nantes, je me met des sessions moyennes, le but c’est surtout de me dynamiser pas de me butter. Je fais des trucs softs, course à pied, vélo à bras, gainages, musculation guidée et étirements.

J’évite le sauna et hammam car même si j’adore ça, ça a tendance à me déshydrater et donc me fatiguer.

Prendre des compléments alimentaires (protéine et spiruline) me permette de bien récupérer.

Je vais aussi me faire une session avec BodyArt Nantes, avec Fabrice Moco c’est un groupe de sport gratuit qui se retrouvent pour faire des exercices et courir dans les marches de la butte Sainte Anne à Nantes : PLS assurée pour les débutants 😄

6 ) L’entourage personnel

Est ce que notre environnement, nos proches, croient en nous et nous supportent?
Est ce que ton mari ou ta femme, ton frère, se moque de toi et du sujet que tu aimes et dont tu veux parler?

Il s’agit de s’entourer de personnes bienveillantes et encourageantes, qu’elles soient de notre entourage proche, ou mieux, je le pense : des personnes neutres, compétentes dans leur milieu.

On peut aussi se créer un « conseil d’administration fictif » il me semble que c’est Napoléon Hill dans Réfléchissez et devenez riche qui propose cette technique (vous pouvez confirmer ou infirmer en commentaire) : il compose une équipe fictive de toutes les personnes qu’il admire et il pose des questions et répond à leur place : qu’aurait fait Benjamin Franklin à ma place? Comment Albert Einstein aurait formulé la question? Comment Mohammed Ali se serait préparé? Etc. Et il s’inspire des réponses prises sous ces différents angles.

Je m’en suis rendu compte seulement après coups mais j’ai intuitivement demandé conseils et soutiens à différentes personnes pour ma préparation et les contacts avec ces personnes ont vraiment eu un impact sur la confiance en moi. Osez demander !

Laura

Qui partage ma vie, ma partner in life, qui m’a subit avant et après l’interview pour le meilleur et pour le pire 😄

Pierre Yves et l’équipe des écoles démocratiques

Dans l’école Phoenix il y avait PY, que je ne connaissais pas avant, c’est à nous 2 qu’on a proposé de faire l’interview. On s’est rencontré peu de temps avant le tournage et c’est drôle car on s’est retrouver entre 2 gros geek de vidéos youtube, on avait beaucoup de références en commun, de youtubeurs qui parlent de vidéos, de matos, de techniques etc.
Je ne sais pas comment j’aurais fait sans PY pour gérer le jour de l’interview de Ramïn, merci PY pour toute la gestion technique, cameras, batterie, cartes mémoire cadrage etc.
Et l’équipe : un grand merci pour la confiance et la patience sur la gestion de tout, je me suis senti comme on doit l’être dans un environnement démocratique : 100% libre et avec le soutien nécessaire, si besoin.

Site des écoles démocratique le lieu des Possible et école phoenix

Vivement que vos écoles ouvrent.

Si j’avais du lutter avec une hiérarchie j’aurai certainement abandonné ou fait le minimum. La carte blanche que l’on m’a offerte était indispensable. 🙏

Marion Courtelle, coach vocale

La meilleure coach vocale du monde : en septembre 2018 je suis allé la rencontrer pour me mettre à l’aise avec la prise de parole en public (véritable phobie), je lui ai expliqué que même me présenter dans un tour de table associatif était source de tachycardie et de brouillard mental.
Ce jour de septembre, on a passé 45 minutes ensemble, à la fin desquelles elle m’a dit :

« Observe simplement ta respiration avant de parler, ceci dit : tu n’as pas besoin de moi, je ne vois pas ce que je peux t’apporter, tu parles très bien, aller good bye ! » 😁

Marion Courtelle

J’en suis ressorti plein de confiance en moi. Genre : « Ah ouai c’est vrai ! je parle bien ! », et hop un vieux démons en moins et une nouvelle croyance personnelle.

Pour préparer l’interview j’ai eu besoin d’une entrevue avec Marion, encore une fois c’est plus sur la confiance en moi que sur la voie qu’elle a appuyé, et je suis reparti confiant.

Merci Marion ! c’était important pour moi et tu as fait le job !

Antonin Archer, du Podcast Nouvelle École

Antonin a fait un podcast pendant plusieurs mois intitulé Nouvelle École où il interview des gens au parcours atypiques, entrepreneurs, artistes, humoristes, sportifs, youtubeurs…

Je suis clairement inspiré par son format d’interview, de la sobriété de l’environnement graphique, de la diffusion, etc, le ton amical et la liberté offerte aux interviewés.
J’ai entendu que lui même était toujours stressé avant un enregistrement.
J’ai trouvé son contact et lui ai envoyé un e-mail pour lui demander si il avait des astuces pour gérer le stress.
Il m’a répondu dans l’heure un message cool et rassurant me disant entre autre que

« Le but est de passer un bon moment, pas de faire une interview »

Antonin Archer, Podcast Nouvelle École

+ encouragements.

À partir de là ma vision de l’exercice a changé, je n’allais plus faire une interview mais juste : passer un bon moment.

Le simple fait d’avoir une réponse emphatique et encourageante m’a énormément touché et booster. Merci Antonin tu as fait le taf !

L’atelier 7 : école démocratique de cinéma

C’est une école démocratique autour de l’audiovisuel. Comme pour Antonin j’ai demandé des conseils mais pour le stress ET le matériel.

Reha de l’atelier 7 m’a conseillé de bien me préparer et d’être relax car Ramïn aurait certainement de quoi alimenter la conversation et c’est vrai : j’ai pris conscience que 92% du temps c’est surtout l’interviewé qui s’exprime et que j’ai juste à poser de « bonnes » questions et être disponible pour rebondir.
Reha m’a ensuite conseiller de faire

« ultra attention au son ! C’est le plus important dans une interview »

Reha de l’Atelier 7

puis il m’a envoyé sur un tuto du youtubeur Rouge Vert Bleu (de l’équipe de l’atelier 7) sur le Mixage Audio. J’ai squatté le tuto et la chaine de RVB !

Reha m’a proposé de l’appeler si besoin. Encore une fois le sentiment d’être soutenu est hyper important. Merci l’atelier 7, cet expérience avec vous me fait dire que vous aller cartonner ! Longue vie à votre école démocratique !

Simon Oriot, ingénieur du son

C’est le poto rencontré à Openlande lors d’un stage de 3 jours, ingénieur son, il m’a accompagné tout du long de cette interview,

Avant l’interview : pour me conseiller sur le matériel et m’apprendre à utiliser l’enregistreur H4N, me dire que mes micro-cravated minijack « c’est de la merde » : et ça c’est vérifié puisque j’ai eu un buzz à l’enregistrement le jour J, c’est à dire un parasite sonore due à l’un des micro cravate.
J’ai depuis réinvesti dans des micros cravates XLR de qualité (Shure SM11).

Après l’interview, Simon m’a aidé pour corriger cet effet de buzz et tant qu’à faire mixer le son. Pour un résultat encore meilleur que ce que j’avais pu faire grâce au tutos de Rouge Vert Bleu sur le mixage.
Gros big up Simon ! Si vous avez besoin d’un ingénieur du son sur Nantes, Angers, Rennes, Tours, Paris… : www.simonoriot.com/

Merci OpenLande

Au passage merci à OpenLande qui m’a offert une expérience d’intégration au sein de plusieurs groupes, 2 expériences vidéos de conférences pour Satish Kumar et Jean Pierre Goux, et merci pour tous ces moments passez ensemble fin 2018. Ça a aussi préparé la confiance en moi pour la gestion de cet interview.

Karl Niaudot, ingénieur du son

Rencontré très peu de temps avant l’enregistrement à une rencontre des éco-habitats de l’ouest : comme avec Simon on a échangé sur le son, le matériel, les tests audio avant et après, avec avis tranchant. Ce genre de bon feedback qui permet d’apprécier son propre travail quand on y connait rien.

Merci Karl, au plaisir de se croiser et de taffer ensemble. Pareil si vous avez besoin d’un ingénieur du son à Nantes : www.karl-niaudot.com/

Gabriel Daveau : enseignant au sein de l’Éducation National

Bien que le sujet de l’éducation soit un terrain glissant entre nous deux. Mon petit frère qui enseigne au seins de l’éducation national a joué le jeu de bon coeur en posant une question (filmé par lui même) à Ramïn et ça aussi ça m’a fait super plaisir. Merci la famille ❤️

Voir la question de Gabriel

Tout le monde

Vous tous, aussi bienveillants les uns que les autres avez participé au climat de confiance qui m’était nécessaire pour ce challenge personnel que d’interviewer un personnage public.

Ramïn Farhangi

J’ai pu m’entretenir pendant 1h au téléphone avec Ramïn, une semaine avant l’interview. Ca a permis de briser la glace et de déjà entrer en discussion et de sentir le feeling ensemble. Ca m’a mis à l’aise.
J’ai expliqué aussi ma situation de stress et ça m’a fait me sentir mieux. Si vous pouvez entrez en communication avec la personne et avouer votre situation 😄. Merci Ramïn ! c’était cool cette première expérience.

Vous êtes au bon endroit, c’est le bon moment, confiance !

Vous qui préparez un allocution : relativisez, on ne vous demande pas de sauver le monde seul et en une fois : on est entre humains de bonne volontés, au service les uns des autres dans la productions de contenus et le partage de moments agréables et d’informations utiles.

Et vous quels sont vos techniques pour gérer un évènement stressant ou une prise de parole en public?

Action !

Aidez quelqu’un en stress, partagez lui cet article

Aidez-moi en apportant vos suggestions en commentaire

Aidez-vous en essayant ces pratiques anti-stress la prochaine fois !

Pour rien raté de notre actualité abonnez-vous à la news letter et à ma chaîne Youtube